Nadia de ConsoMouslim

Salam aleykoum, bonjour !

Moi c’est Nadia, expatriée de France vers la Belgique. Bruxelles est donc ma ville d’adoption, ma ville d’accueil ! Je ne connais pas encore cette ville comme ma poche mais je m’y sens de plus en plus comme un poisson dans l’eau. Ce que j’aime particulièrement à Bruxelles, c’est la diversité mais aussi et surtout les Belges. De manière générale, je les trouve beaucoup plus tolérants et ouverts que les Français (j’ai le droit de le dire, je suis française ^^). Et dans la communauté, ce qui me plait le plus à Bruxelles, c’est la diversité de femmes inspirantes que j’ai pu rencontrer, leur parcours, leurs actions au quotidien pour rendre la société meilleure. Je suis très heureuse quand je vois l’une de mes sœurs réussir peu importe son domaine d’expertise.

Je suis médecin, j’ai donc fait toutes mes études de Médecine en France. Sur le plan professionnel, je suis en stand by pour le moment pour diverses raisons. En parallèle de ça, je tiens le blog Consomouslim qui est un de mes hobbies. J’y traite différents sujets tournant autour de l’écologie, du naturel, d’une consommation plus responsable etc. J’y parle aussi de mes coups de cœur divers et variés (blogs, initiatives, associations, lectures etc.) et comme je reste médecin avant tout, j’aime aussi y écrire quelques articles axés information et prévention en essayant de vulgariser un maximum.

L’écologie à prendre au sens large, est un domaine qui me tient beaucoup à cœur. J’essaye de moins impacter sur la planète petit à petit et le blog est le fruit de ce cheminement et est là justement pour partager des informations issues de mes lectures, essayer de sensibiliser les autres en même temps que moi à la cause environnementale etc.

Je suis souvent confrontée dans mon entourage proche à des réflexions du type « mais ça sert à rien de faire ça vu que la plupart pollue ». Et c’est là qu’une légende amérindienne racontée par Pierre Rabhi, fondateur du mouvement Colibris prend toute sa place :

« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! »

Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. » »

Cela résume mon état de pensée, je fais ma part, je peux au maximum essayer d’influencer mon entourage à avoir un mode de vie plus sain mais je ne suis pas responsable de s’ils finissent par agir ou pas. Et finalement, cet état de pensée peut s’étendre à beaucoup d’autres domaines de la vie.

Un autre de mes hobbies est la lecture. Je suis passionnée de livres depuis l’enfance. Je lis vraiment de tout même si j’ai une préférence pour les lectures pratiques desquelles j’apprends quelque chose, je tire des enseignements ou un savoir-faire. Pour finir en beauté, j’aimerai partager avec vous sur un tout autre registre, un extrait d’un de mes livres préférés « P.S : Retour à l’essentiel » écrit par Myriam Lakhdar-Bounamcha :

« Il n’y a pas d’erreur dans la vie, il n’y a que des leçons. Il n’existe pas d’expérience négative, il n’y a que des occasions de mûrir, d’apprendre et d’avancer le long de la voie de la maîtrise de soi, le long de la voie de l’humilité devant Allah. La force vient de la lutte. Même la douleur peut-être une enseignante. »

Je vous laisse donc avec ce bel extrait. À méditer…

Nadia.